À qui la faute ?

Mis à jour : juil. 24


Franchement, à qui la faute si vous êtes pauvre ? Endetté ? En surpoids ? Sur les nerfs ? Déprimé, triste ou mal dans votre peau ?

L’origine à tout cela est l’action directe ou indirecte de l’ennemi !

Mais bien qu’il soit notre adversaire, la Bible nous dit :

« Soyez sobres, veillez. Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera. »

1 Pierre 5 :8 (LSG)

Elle nous exhorte sans détour à lui résister :

« Résistez-lui avec une foi ferme, sachant que les mêmes souffrances sont imposées à vos frères dans le monde. »

1 Pierre 5 :9 (LSG)


La version Parole Vivante de la Bible l’exprime ainsi : «….cherchant qui il pourra dévorer ». Cela signifie que la responsabilité de laisser l’ennemi et ses actions prospérer dans notre vie nous incombe.

Un homme de Dieu disait : «Vous ne pouvez pas empêcher un oiseau de passer au dessus de votre tête mais vous pouvez l’empêcher de faire son nid sur votre tête ! »

Voici exactement ce qui se passe : vous ne pouvez pas empêcher le diable de s’opposer à votre succès et de vous attaquer. Mais, vous pouvez l’empêcher de ruiner votre vie et de vous remplir la tête de pensées noires et destructrices.

En tant qu’enfants de Dieu, nous sommes en position d’avoir le dessus sur lui, selon ce qui est écrit :

« Voici, je vous ai donné le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions, et sur toute la puissance de l’ennemi; et rien ne pourra vous nuire. »

Luc 10 :19 (LSG)


Pourtant, au lieu de prendre leur vie en main s’appuyant sur leur position en Christ, beaucoup d’individus, qui se disent chrétiens, sont passés maîtres dans l’art de trouver des responsables à leur vie médiocre, passant leur temps à dire : « C’est le pays qui est dur» ; « C’est le président de la République qui n’est pas bon » ; « C’est mon pasteur qui n’est pas oint » ; « Ce sont mes parents qui m’ont transmis des malédictions » ; « C’est le diable qui est trop fort » ; « C’est Dieu qui m’a abandonné ».


Jusqu’à quand allez-vous rejeter la faute sur les autres ?



Autre exemple : j’ai remarqué dans mon entourage une personne qui est toujours en retard. Figurez-vous qu’il a toujours une bonne excuse : « Ce sont les embouteillages,... » ; « Il y avait la queue à la station d’essence, ... » ; « Il y a eu un accident, j’avais le bus devant moi et il s’arrêtait à chaque arrêt,... » Il me les a toutes faites sans jamais dire : «  C’est de ma faute, je suis parti en retard. »


Sachez-le, tant que vous ne prendrez pas vos responsabilités face aux problèmes ou situations auxquels vous faites face, vous n’aurez pas le pouvoir de les résoudre !

Admettez-le : le problème ne vient pas de vos enfants, du pays dans lequel vous vivez, de la famille dans laquelle vous êtes né, de votre manque d’éducation, de votre âge, de votre taille ou de votre métabolisme,...


LE PROBLÈME VIENT DE VOUS, DE VOS HABITUDES, DE VOS PEURS, DE VOTRE CARACTÈRE !


« Celui qui cache ses transgressions ne prospère point, Mais celui qui les avoue et les délaisse obtient miséricorde.»

Proverbes 28:13 (LSG)


Oui, vous êtes responsable de tout ce que vous laissez faire dans votre vie. Vous et personne d’autre !


Voyez-vous, je suis profondément attristé par tous ces gens qui passent leur vie à chercher des excuses alors qu’ils se disent nés de nouveau. Comment à leur contact, des personnes donneront-elles leur vie à Jésus alors qu’elles souffrent et parviennent malgré tout à accomplir de grandes choses sans bénéficier du salut de Dieu ?

Sans attendre, sortez de la victimisation qui consiste à vous voir comme la cible unique des attaques, complots ou autres méfaits de l’ennemi. La qualité de votre témoignage et de votre impact dans la foi en dépend.


Récemment, je disais à une sœur : « Vous ne verrez jamais le diable. Il ne vous enverra pas de lettre, d’email ou de texto. Par contre, il vous enverra de mauvaises pensées que vous devez prendre l’habitude de rejeter et de combattre ! »

Adopter une mentalité de vainqueur qui consiste à dire : « Je me suis trompé, j’ai commis telle ou telle erreur et j’en assume les conséquences. Mais, maintenant, je décide de me lever et d’agir avec plus de sagesse, de discernement par l’Esprit ! »

Cette décision mise en action vous sera salutaire.


N’oubliez jamais, vous récoltez ce que vous semez.


Acceptez que votre ignorance, votre laxisme, votre paresse, votre gourmandise, votre manque d’organisation et de rigueur vous ont poussé à faire de mauvais choix, à prendre des décisions hasardeuses ou répréhensibles qui ont pour résultat votre condition du moment.

Vous souhaitez vous en sortir ? Vous débarrasser de ce qui vous pèse, vous assomme ou vous anéantit ? Dès à présent, prenez de fermes résolutions qui consistent à apprendre pour mieux changer.

Débarrassez-vous de la procrastination, de la fainéantise, du trop de sommeil pour saisir les problèmes à bras le corps et vous astreindre à une vraie discipline pour changer la donne !


Personne n’est à la fois un vainqueur et une victime : il faut choisir !


« À tes résolutions répondra le succès; Sur tes sentiers brillera la lumière. »

JOB 22:28 (LSG)


Alors, debout ! Il est temps de vous lever et de devenir maître de votre destin, de votre avenir, de votre vie.

Ne laissez à personne l’occasion de décider qui vous serez, de faire des plans pour vous à votre place car ce ne sera probablement pas à votre avantage. Décidez qui vous voulez être, ce que vous voulez devenir et poursuivez la route tracée par Dieu pour vous.

Avec Son aide, par la méditation régulière de Sa Parole et la prière fervente du juste, nourrissez, fortifiez votre foi pour faire face à l’adversité et triompher.


Croyez que cela est possible en travaillant sans relâche en partenariat avec le Saint-Esprit à une meilleure version de vous-même pour la gloire du Tout-Puissant !


Jésus Lui-même l’a dit « TOUT EST POSSIBLE À CELUI QUI CROIT. »


#aquilafaute

332 vues1 commentaire

© 2020 Gem KAKOU MINISTRIES

  • Facebook App Icon
  • Instagram
  • YouTube Social  Icon
  • SoundCloud Social Icon
  • Twitter App Icon