Os de mes os !

Mis à jour : mars 19


En anatomie, l’os est l’élément qui forme le squelette, structure indispensable au soutien des parties molles du corps humain.

Plusieurs expressions comme « risquer ses os » qui signifie risquer sa vie ou encore « être rongé jusqu’aux os » qui marque l’atteinte de la douleur, de la souffrance au plus profond de soi, démontrent l’importance et le caractère quasi vital des os chez l’homme, également repris de façon imagée dans la Bible.

En Genèse 2:18, l’Éternel Dieu dit : « Il n’est pas bon que l’homme soit seul; Je lui ferai une aide semblable à lui. »



Le Dieu Créateur fit ce constat alors que le ciel et la terre, la faune et la flore, ...avaient déjà été créés par Lui. Ayant pris le soin de créer l’homme à Son image, Il n’avait pas initialement prévu pour lui un vis-à-vis bien que tous les animaux qu’il appela à l’existence, animaux des champs, oiseaux du ciel et même bétail en avaient. En effet, Dieu a créé l’homme pour communier avec lui, prendre plaisir à le voir s’épanouir dans Sa présence.


Dès le commencement, nous voyons combien Dieu est amour, l’amour qui donne sans condition car Il a pourvu au sentiment de solitude de l’homme par amour pour lui.


Aussi quand l’Eternel Dieu dit: Il n’est pas bon que l’homme soit seul ; Je lui ferai une aide semblable à lui. », comprenons ceci : « il est douloureux, pénible, désagréable, inapproprié pour l’homme d’être seul », mieux exprimé par la version en hébreux «  tove ».


Quand l’homme est seul, il éprouve un certain manque, une certaine douleur, une forme de tristesse du fait de manger seul, de dormir seul, de n’avoir d’interaction avec personne,...

Le mariage est donc le concept de Dieu pour combler la douleur et la pénibilité de la solitude de l’Homme avec un grand H. Notons bien que Dieu a permis à Adam de considérer sa condition et de prendre conscience de son besoin d’avoir une aide semblable à lui, avant de prendre le soin d’y apporter une solution : Eve.


Il est en effet bien plus satisfaisant de partager tous ces moments du quotidien en couple. Mais ce qui est malheureux de constater c’est qu’alors que le mariage est le remède de Dieu contre la solitude et l’isolement, certains mariages ne les résouent pas mais en accentuent la douleur.

Les activités telles que la prière, l’éducation des enfants, la tenue de la maison ainsi que la projection dans l’avenir se font parfois encore seul. Aucun mariage ne devrait ressembler à cela ! Car lorsque nous nous marions, c’est pour être deux : en effet, « deux valent mieux qu’un» (Ecclésiaste 4 :9).


Il est important de se rappeler que ce n’est pas l’homme qui a inventé le mariage mais Dieu Lui-même en créant un être semblable à Adam. Et pour créer cet être semblable à Adam qu’on appelle femme, Dieu l’a plongé dans un profond sommeil et Il lui a pris une côte.

Ephésiens 5 :31


« C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme et tous deux ne formeront qu’une seule chair. ».

Posons nous la question à savoir pourquoi Dieu prend-il une côte?

Notons bien que rien dans la bible n’a été écrit par hasard.

Je vais donc exposer ici les 6 raisons pour lesquels Dieu prend une côte, et pas une autre partie de son corps ou un autre type d’os chez l’homme pour concevoir la femme.


1. Dieu prend une côte pour que l’homme et la femme soient interdépendants et qu’ils soient connectés.

Ce n’est pas normal dans un couple de pouvoir vivre l’un sans l’autre. Adam a dit : « voilà cette fois celle qui est os de mes os et chair de ma chair ! » Genèse 2:23 (LSG). Cela signifie que je ne peux pas me détacher de cette personne, je ne peux pas vivre sans elle. Le mariage est donc la manifestation du désir d’être interdépendants. Par conséquent, le couple doit être si étroitement lié que l’un ne puisse exposer l’autre, sans s’exposer lui-même, rabaisser, critiquer, atteindre l’autre sans s’en prendre à lui-même. En effet, nul ne peut toucher sa côte ou la voir fêlée ou cassée et dire « c’est rien, ce n’est que la côte ! » : la douleur ressentie étant insupportable. L’interdépendance entre l’homme et la femme suppose donc que, quand l’un a mal, l’autre le ressent forcément.


2. Dieu prend une côte pour que l’homme et la femme puissent marcher côte à côte.

Lorsque l’homme et la femme marchent réellement côte à côte, personne n’ose ou ne peut essayer de s’immiscer entre eux. Si quelqu’un arrive à se mettre au milieu, c’est qu’une distance existe entre les deux. Raison pour laquelle Dieu a pris une côte. Voyez-vous, certains couples marchent dans la rue avec parfois une bonne dizaine voire même une centaine de mètres qui les séparent, toute distance dans un couple révélant la présence d’un ou plusieurs problèmes entre les conjoints.


3. Dieu a pris une côte pour que la femme soit l’assistante numéro 1 de l’homme.

« Je te ferai une aide semblable à toi » (Genèse 2 :18). Une assistante a pour mission de se mettre à la disposition d’une personne pour la seconder, l’aider dans son activité. Si le rôle de la femme consistait à dominer son époux ou à lui donner des maux de tête, Dieu se serait servi d’un os de son crâne et si c’était à l’inverse à l’homme de dominer sur la femme ou de la piétiner, Dieu aurait pris un os du pied. Aussi, Il n’a pris ni un os du haut, ni un os du bas du corps de l’homme mais un os situé à son milieu, emplacement central et synonyme d’équilibre. Dieu adjoint ainsi la femme à une mission de soutien, de garantie du bien-être de l’homme. Le fait qu’elle doive se soumettre à l’homme pour lui permettre de réaliser sa destinée prend tout son sens sur le plan physique comme spirituel : l’homme ne peut pas y arriver seul, sans être secondé et soutenu par une personne qui lui est particulièrement proche, qui le connaît, le côtoie dans son intimité. C’est ainsi que ses qualités spécifiques, son tempérament propre et sa personnalité régénérés et dirigés par l’Esprit font de la femme une aide adéquate pour l’homme qui la reconnaît comme telle !


4. Les côtes constituent la cage thoracique qui a pour fonction de protéger tous les organes vitaux de l’être humain, des organes qui, s’ils sont affectés, peuvent entrainer la mort.

Dieu a pris soin d’imaginer le corps humain en plaçant tout ce qui est vital bien à l’intérieur et de le protéger par les côtes. La femme doit ainsi protéger les secrets de son époux, son intimité ainsi que tout ce qui lui est vital. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle, une femme n’est pas autorisée à se rendre au tribunal pour témoigner contre son mari. Cela est contre nature. Elle a en effet la responsabilité de ne pas révéler les faiblesses, les manquements ou les confidences de son mari ; elle en est la détentrice et se doit de les garder secrets pour préserver la sécurité comme la respectabilité de celui-ci. De même, l’homme se doit d’avoir à l’égard de sa femme une attitude réciproque. C’est ainsi que s’offre aux époux une relation de confiance mutuelle hors pair !


5. Les coups portés aux côtes sont les plus douloureux !

Lorsqu’on combat, quelle que soit la discipline, les coups les plus dangereux sont ceux donnés au menton et aux côtes. La vulnérabilité de l’homme se situe au niveau de ses côtes. Il doit donc y faire très attention et les protéger. Ne pas en assurer la sauvegarde, le conduira à la défaite.

L’homme a donc un devoir de protection de sa côte. Et dans Sa sagesse, Dieu a placé le bras de telle sorte qu’il protège la côte. Le bras doit donc s’interposer en cas d’attaque parce qu’elle constitue la partie la plus vulnérable de son être. La côte n’est donc pas juste un simple symbole : la côte contient un message profond concernant le mariage, la nature de la femme, son ministère envers l’homme mais aussi pour celui de l’homme envers sa femme.

« Homme, protège ta côte avec ton bras, renforce sa fonction par le bouclier de la foi !

Et toi, femme, protège les organes vitaux de ton homme. Ne sois pas celle qui divulgue ses secrets ou ses plans, qui l’expose, l’accuse, l’accable et le calomnie. Préserve-le avec respect et douceur ! »


6. Les côtes pour l’amour.

Parce que la côte est positionnée près du cœur de l’homme, afin qu’ils s’aiment et vivent de par leur proximité un amour vrai, l’amour selon Dieu.

1 Corinthiens 13:4-7 nous exhorte à le vivre dans le couple de la façon suivante : « l’amour est patient, il est plein de bonté; l’amour n'est point envieux; l’amour ne se vante point, il ne s'enfle point d'orgueil, il ne fait rien de malhonnête, il ne cherche point son intérêt, il ne s'irrite point, il ne soupçonne point le mal, il ne se réjouit point de l'injustice, mais il se réjouit de la vérité; il excuse tout, il croit tout, il espère tout, il supporte tout . »

Cet amour est le fruit d’une décision de chacun des époux, de s’attacher l’un à l’autre et de s’épanouir ensemble avec l’aide du Saint-Esprit, de manifester l’amour inconditionnel, le seul qui demeure.



#osdemesos #pasteurgemkakou #gemkakou #genesedumariagedivin #mariage #mariagedivin


NB/Inscrivez-vous à notre blog pour recevoir nos prochaines publications.


Commentez et partagez ce message s’il vous a béni !

967 vues3 commentaires

© 2020 Gem KAKOU MINISTRIES

  • Facebook App Icon
  • Instagram
  • YouTube Social  Icon
  • SoundCloud Social Icon
  • Twitter App Icon